PSYCHOLOGIE POSITIVE


VOTRE COACH EN PSYCHOLOGIE POSITIVE

 également Enseignante en Méditation:

 LAURA BENAMAR 

' La fin du Moi'   TEL 0690 61 82 33

𝑙𝑎.𝑓𝑖𝑛.𝑑𝑢.𝑚𝑜𝑖97@𝑔𝑚𝑎𝑖𝑙.𝑐𝑜𝑚 

LE BLOG A VISITER EN URGENCE !!!

 https://www.lafindumoi.fr/



Qu'est-ce que la psychologie positive ?

Science du bonheur, simple pensée positive, phénomène de mode du développement personnel... Depuis une dizaine d'années, la psychologie positive est partout, tant dans le monde de la recherche que dans les rayonnages des librairies. Mais sur quoi porte-t-elle précisément ? Qu'est-ce qui différencie la psychologie positive de la « simple » psychologie ? 

.Si la psychologie s'intéresse à la maladie, la psychologie positive, elle, prend comme point de départ le bien-être. La démarche est donc strictement inverse. Dans le premier cas, il s'agit de guérir la personne malade ; dans le second, de donner les moyens à chacun d'entre nous de parvenir à un état d'épanouissement optimal.

La psychologie positive est la science de ce qui fonctionne chez l'individu, et non de ce qui ne fonctionne pas. C'est, en quelque sorte, la science du bonheur ! Selon ses propres fondateurs, elle est "l'étude des forces et des qualités qui permettent aux individus et aux communautés de s'épanouir".

Comme le définissait David Servan-Schreiber, psychiatre, "la psychologie positive est révolutionnaire en ce qu'elle s'intéresse à ce qui rend les gens heureux". Son objectif est de développer la capacité d'aimer et d'être aimé, de donner du sens à nos actions, d'être responsables de ce que nous pouvons changer, d'être résilients face à ce que nous ne pouvons pas éviter."

Aujourd'hui, de très nombreuses recherches scientifiques sont menées dans ce domaine. Toutes visent à comprendre quels sont les ressorts de l'épanouissement humain, et comment parvenir à être plus heureux. Vaste - mais passionnant - sujet !


Psychologie positive : caractéristiques

La psychologie positive, à travers une méthode scientifique, cherche à déterminer ce qui rend une personne épanouie, qui va de l'avant, franchit les difficultés et va toujours vers un plus grand bonheur. Elle permet de réfléchir à l'amélioration du bien-être humain, en se concentrant sur l'étude de ce qui construit la santé, et non seulement sur ce qui l'entrave.

Elle s'intéresse au fonctionnement optimal de l'être humain à travers plusieurs caractéristiques :

  • Les expériences subjectives, comme les émotions positives : le bonheur, le bien-être, la satisfaction et l'optimisme.
  • Les capacités de résilience, c'est-à-dire la capacité à surmonter un évènement difficile (deuil, perte d'emploi, ou rupture amoureuse par exemple).
  • Les traits de personnalité positifs comme la gratitude, la sagesse, le courage, ou la curiosité.
  • Les valeurs positives véhiculées par la société, comme le respect, la civilité et le travail.

Son objectif est de développer la capacité à aimer et à être aimé. Elle permet de donner du sens à ses actions, de se sentir responsable de ce que l'on peut changer, et d'être résilient face à ce que l'on ne peut pas éviter.

La psychologie positive en pratique

La psychologie positive se fonde sur des notions fortes. Elle met en avant certaines thématiques comme l'optimisme, l'espoir, la motivation, la créativité, les émotions positives... Autant de valeurs qui permettent d'envisager la vie sous un jour positif. En pratique, la psychologie positive est basée sur quelques principes simples et quelques exercices faciles à réaliser au quotidien, chez soi. Ainsi, l'idée est de se concentrer sur les petits moments de bonheur que l'on vit chaque jour, et non sur ses difficultés ou ses malheurs quotidiens.

Des études scientifiques très sérieuses ont ainsi montré que pratiquer cet exercice chaque jour pendant six semaines avait de vrais résultats en termes de satisfaction personnelle et de bien-être général. Alors, prêts à essayer ?

CONTACTEZ LAURA


 https://wa.me/message/IJRCYSRAN5KUP1

LA MEDITATION 


La méditation est une pratique ancienne, née en Inde il y a plus de 5 000 ans, avant de se répandre en Asie. Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que la méditation arrive en Occident sous une forme spirituelle bouddhiste. La méditation devient populaire dans les années 1960 avec la pratique du yoga, et se laïcise. Aujourd'hui, nous avons ainsi accès à plusieurs formes de méditation : religieuse ou laïque.  

Quels bienfaits ?

Ce sont les recherches d'un professeur de médecine américain, Jon Kabat-Zinn, qui ont permis de démontrer des effets positifs manifestes sur le stress d'un programme quotidien de méditation. Il mettra au point au début des années 1980, son fameux modèle Mindfulness-Based Stress Reduction (MBSR), un programme en 8 semaines conçu pour réduire le stress. Ce programme a été testé auprès de patients atteints de douleurs chroniques ou de troubles anxieux. Depuis les années 1970, plusieurs études scientifiques, notamment Américaines et Canadiennes ont permis de démontrer l'efficacité de la méditation sur :

  • La dépression, en changeant le rapport des personnes à leurs récits négatifs sur eux-mêmes et sur les autres, les personnes peuvent à nouveau ressentir des sentiments positifs comme la joie, la curiosité, l'envie, l'enthousiasme...
  • La réduction de l'anxiété et du stress, tout d'abord en cessant de vouloir à tout prix éliminer le stress, en apprenant à faire avec et en nourrissant les sentiments positifs.
  • La régulation des émotions.
  • La modification du rapport à la douleur permet de réduire les symptômes de douleur chronique.
  •  "Débuter en groupe avec un instructeur formé permet d'acquérir de bonnes bases et de devenir autonome"

Prendre RDV avec Laura